LES CONFRÉRIES

ès l’an 1012, les Valenciennois constituèrent pour garde à leur reine, ainsi qu’au précieux lien jeté par elle, entre ciel et terre, la confrérie des Royés, ainsi nommés de par leur robe dont la moitié était toute ample et l’autre rayée de diverses bandes de haut en bas.

Ce costume changea au XVIème siècle, où une seule et large raie partageait la robe des membres de la confrérie en deux parties, puis au XVIIIème siècle, la robe bordée verticalement d’un galon aurore, traversée en diagonale par une écharpe bleue.

Mais sous ces aspects variables, les Royés devaient se montrer toujours fidèles à entourer Notre-Dame-du-Saint-Cordon. Ils se distinguent seulement de leurs lointains ancêtres par le port d'un bâton terminé par un bouquet de buis, et d'un brassard rayé bleu et blanc.

Enfin, aux confraternités des Royés et des Damoiseaux vint s’adjoindre la confrérie de Notre-Dame-du-Saint-Cordon elle comprenait une infinité de personnes qui désiraient avoir part aux faveurs spirituelles attachées aux associations des Royés et des Damoiseaux, et mériter plus spécialement la protection de Marie.

Ces confréries ne formaient qu’un seul corps tendant au même but: l’honneur et la garde du Saint-Cordon.

costume des Royés

Costume des Royés au XIè,
XVIè et XVIIIè siècle

 

La Vierge La Basilique La Procession Les Edifices La Légende